05/06/2007

"Mon combat dans la Résistance FTP-MOI" réaction d'une lectrice

bonjour Muriel,
 Je vous écris ce petit mail pour partager avec vous mes impressions après avoir lu avec beaucoup d'émotions le livre que votre père a écrit grâce à votre soutien et à votre écoute.
Merci à tous les deux pour ce magnifique exemple transgénérationnel!
Merci aussi pour l'immense espoir d'humanité.
En parcourant le récit de votre père, tout individu peut encore croire qu'à son échelle, il est toujours possible de résister à l'injustice et à la bestialité de certains autres humains.
J'ai été fascinée par la jeunesse du récit, par les détails qui font qu'une journée difficile, voire dangereuse, pouvait se transformer en une journée de plaisir ou de bien être!
La curiosité, l'ingéniosité et le bon sens du moment semblent toujours présents dans les décisions de votre père.
Il parle toujours de chance, mais au fond, n'est ce pas son immense talent à percevoir le détail que l'autre ne voit pas et qui peut sauver la vie.
j'ai été touchée par le lien avec sa mère maintenu tant qu'il a pu.
J'ai admiré l'ancrage dans la vie  au quotidien, de tous les membres de sa famille, sa mère, elle aussi active, ne se laisse pas décourager par l'adversité, son frère, à travers la lecture des lettres adressées à sa mère...
Enfin, votre père qui semble n'avoir jamais été abandonné par ses valeurs familiales et sans doute aussi, malgré l'absence de territoire,par une certaine sécurité psychique qui lui ont permis de rester confiant tout au long de ces années difficiles.
La présence du vélo dans son existence et dans son récit ressemble à une ritournelle qui vient renforcer le sentiment que j'ai eu en le lisant, que dans la vie, il est important....d'avancer! (sous la protection des êtres qui nous sont chers)
J'ai été touchée encore, à la fin de son récit, par la pudeur de ses émotions au moment où il découvre les horreurs de la Shoa et le non retour de son frère.
Votre père se tourne résolument vers la vie tout en conservant en lui ce devoir de mémoire essentiel.
Je vous remercie tous les deux pour cet exceptionnel témoignage!
Avec toute ma reconnaissance et mon admiration,
 
Sylvie Crotti-Katz

18:58 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.