02/05/2014

70 ans après la Libération comment transmettre l'indicible


Salle des fêtes de Carouge hier soir 28 avril 2014.

Les témoins directs de la Shoah disparaissent les uns après les autres. L'importance des témoignages écrits ressort de façon encore plus frappante chaque année.

L'invité d'honneur de cette cérémonie était le Dr Henri Borlant qui a témoigné de sa déportation à Auschwitz alors qu'il n'était âgé que de quinze ans. Des six mille enfants juifs déportés de France en 1942 vers les camps d'extermination nazis, il est le seul survivant.

Agé aujourd'hui de quatre-vingt-sept ans il témoigne dans les écoles de la barbarie nazie. Il sera aujourd'hui au cycle d'orientation du Renard et parlera avec les élèves de ce collège.

Le fait que ses parents juifs l'aient fait baptiser et qu'il ait été en 1942 catholique pratiquant ne l'a pas protégé de la déportation vers le camp d'Auschwitz-Birkenau. Les quelques membres de sa famille déportés en même temps que lui n'ont pas survécu mais il a eu la chance de retrouver sa mère et quelques frères et soeurs qui ont pu survivre cachés par des Justes français. Vers la fin de la guerre il a été transféré dans deux autres camps successivement. Il a pu s'évader la veille de la libération de son camp par les Américains. Lorsque les Américains sont arrivés, c'est lui et un autre camarade qui leur ont appris la vérité sur ce camp et les ont amenés à l'intérieur. Les Américains ont alors découvert l'ampleur du massacre et l'ont fait connaître au monde.

Son histoire est racontée dans son livre publié aux éditions du Seuil: "Merci d'avoir survécu"

Le Dr Borlant a répondu à des questions posées par des jeunes de l'école Girsa et a entre autres révélé qu'il n'y avait pas de stratégie pour survivre. Confronté à ce cauchemar il fallait improviser en permanence. Pour ce jeune de quinze ans et pour tous les autres déportés, ce fut l'horreur totale, la faim, la souffrance, les coups, les assassinats.

Les comédiennes Marie-Christiane Barrault et Guila Clara Kessous ont également lu des extraits de journal d'une jeune femme juive néerlandaise Etty Hillesum. Etty est née en 1914 aux Pays-Bas et est décédée le 30 novembre 1943 à l'âge de 29 ans. Elle a écrit des lettres depuis le camp de transit de Westerbork avant d'être également déportée et assassinée. Sa dernière lettre a été glissée dans une fente d'un wagon à bestiaux qui l'emmenait vers Auschwitz-Birkenau. Trouvée par un paysan près de la voie ferrée et transmise ensuite à son destinataire elle nous est parvenue. Ce témoignage était très dur à entendre car elle nous parle dans ses lettres de ces dizaines de milliers de  Juifs néerlandais, hommes, femmes et enfants, souvent des orphelins, déportés - pendant que le soleil continuait à briller et la nature à sourire.

Lorsqu'on sait qu'à l'arrivée à Auschwitz le train s'arrêtait au bout de rails et que les déportés étaient poussés en dehors des wagons par des Nazis qui hurlaient en allemand et qui avaient des chiens-loups qui essayaient de mordre les pauvres gens, on imagine l'horreur indicible qu'ont vécus un court moment ces pauvres enfants arrivés seuls.

Un court instant car dès leur arrivée les déportés étaient séparés en deux groupes. Ceux qui entraient dans le camp et ceux qui n'y entraient pas. Ceux-ci étaient immédiatement gazés dans les cheminées du camp qui se mettaient alors à fumer pendant quelques jours.

Un enfant a demandé au Dr Borlant s'il avait eu des séquelles après la Libération de son passage dans les camps.

Celui-ci a répondu qu'effectivement il a longtemps fait des cauchemars comme nombre d'anciens déportés. Il reste aussi plus sensible à la violence et ne peut visionner des films violents.

Il a également souligné l'importance de la démocratie et de la mémoire pour que ne se produisent plus de tels drames dans le futur.

Des membres de la communauté arménienne et rwandaise étaient également dans l'assistance et ces deux génocides ont également été évoqués.

Par ailleurs la cérémonie a été ponctuée par de la musique juive jouée par le groupe Hotegezugt, le chant des Partisans a été chanté par la chorale de l'école Alliance-Girsa dirigée par Madame Sarabella Benamram.

Diverses allocutions ont été prononcées : Par: Monsieur Nicolas Walder, Maire de Carouge, Monsieur Serge Dal Busco, Conseiller d'Etat de la République et Canton de Genève, Monsieur l'ambassadeur d'Israël, Monsieur Joël Herzog, Président du comité d'organisation de Yom Ha Shoah, Maître Ron Aufseesser.

Lors de son discours, Monsieur Joël Herzog, nous a relaté des incidents préoccupants et a relevé que l'antisémitisme augmente un peu partout dans le monde. 

Les Rabbins des communautés juives de Genève ont chanté le El Male Rahamim et le Kaddish . 

Six bougies ont été allumées en mémoire des millions de victimes de la Shoah par des survivants et des résistants, accompagnés de jeunes ou de leurs petits-enfants. ( Madame Angel, Monsieur Klaus Appel, Monsieur Herbert Herz, Madame Danielle Morris, Monsieur David Planer, Madame Noëlla Rouget)

La mémoire de Monsieur Otto Klein, ancien déporté, a été rappelée. Il avait été déporté en même temps que son frère jumeau et torturé par le médecin nazi Joseph Mengele.

Le 27 novembre 2002, il accompagnait les participants du voyage de la CICAD à Auschwitz-Birkenau. Il avait alors déclaré:

"Pendant des mois, alors âgé de 12 ans - sous expérience médicale comme jumeau du Dr Mengele - je me trouvais à quelques mètres du bâtiment crématoire numéro trois, et je pouvais observer les milliers de personnes entrer et ne jamais ressortir vivants. Les seuls signes de leur tragique destin étaient les flammes de la cheminée, la fumée et … l'odeur."

Tant qu'il a été en vie il a considéré comme son devoir de témoigner, tout comme le Docteur Henri Borlant, Monsieur Herbert Herz, Madame Ruth Fayon z''l, Madame Angel et tant d'autres.

Souvenons-nous également de ces Justes parmi les Nations qui ont aidé le peuple juif au péril de leur vie et à qui nous sommes si reconnaissants.

Et parmi eux, les Justes suisses .

henri borlant,herbert herz,yom ha shoah,carouge,2014,commémoration,holocauste,auschwitz-birkenau,etty hillesum

henri borlant,herbert herz,yom ha shoah,carouge,2014,commémoration,holocauste,auschwitz-birkenau,etty hillesumMarie-Christine Barrault,henri borlant,herbert herz,yom ha shoah,carouge,2014,commémoration,holocauste,auschwitz-birkenau,etty hillesumhenri borlant,herbert herz,yom ha shoah,carouge,2014,commémoration,holocauste,auschwitz-birkenau,etty hillesum

henri borlant,herbert herz,yom ha shoah,carouge,2014,commémoration,holocauste,auschwitz-birkenau,etty hillesum

Commentaires

bonjour MURIEL,
merci pour atoi ce discours emprunt de sincerite . MERCI DE RAPPELER A NOTERE JEUNESSE LA FRAGILITE DELA LEUR LIBERTE ;
je retourne en ISRAEL LE 18 MAI ET TOI?
J ESPERE QUE L ON TROUVERA UN MOMENT AVANT QUE JE PARTE POUR BOIRE 1 the ensemble sinon au plaisir de se revoir ;
amicalement CATHY

Écrit par : TRAPANI | 02/05/2014

Comment transmettre l'indicible après plusieurs générations? générations dont le mental doit assumer le pire

face à l'indicible de la shoah du XXe siècle à laquelle se greffe sa récupération par Israël pour légitimer ses colonisations et ses actions "type hitlériennes à l'envers". Israël génocidant et violant d'autres peuples à son tour, l'ONU-Conseil de Sécurité laissant faire impuissant un Israël à son tour auteur de génocides et envahisseur, en toute impunité face à l'ensemble de la population du globe.

ce dont l'ensemble des générations actuelles sont témoins.

l'indicible en 2014 c'est ça: parler de ce qu'Israël fait avec les territoires palestiniens, qu'Israël ne légitime ses colonisations, tortures, blocages y inclus accès à l'eau & agressions envers ses voisins que par la shoah, qu'Israël continue de bafouer toutes résolutions de l'ONU.

Écrit par : pierre à feu | 02/05/2014

MERCI pour ce rappel d'instants douloureux et ces très beaux chants qui remuent tant d'émotions . Ressentis hélas aussi par de nombreux Suisses ayant vécu dans le secret le plus total de l'origine d'un des parents reliés à la Shoa et ne l'ayant appris que 60 ans plus tard après leur décès
Ces faits ne seront jamais oubliés ,trop d'écrits sont encore en dormance!
Alors encore merci pour tous ceux dont la mémoire a été effacée pour on ne sait quelle raison
Très belles soirée pour Vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 02/05/2014

Merci pour ce rappel dans une période à nouveau difficile, période entachée d'horreurs dans cette France malade.

Je ne peux ni effacer les images des 11'400 enfants déportés et exterminés (6'000, c'était seulement pour Paris) comme celles des enfants d'Or Hatorah, également ici, en Israël, nous sommes encore sous des nuages de haines meurtrières, à nouveau, une magnifique jeune fille de 20 ans a été mortellement poignardée hier en Galilée, oui, ici aussi, ils tuent des jeunes filles, pas seulement des jeunes filles en fait, mais tout ce qui est juif de près ou de loin, avec des missiles, avec des bombes dans des discothèques alors que cette même Europe trouve des volontaires pour faire des croisière à Gaza !

Et aujourd'hui, le grand imam de Jérusalem à déclaré lors d'une conférence d'islamistes à Milan que tous les juifs d'Israël serons.......

Shabbat Shalom

Écrit par : Corto | 02/05/2014

Comment exprimer ma, notre, infinie reconnaissance aux Justes de Suisse ?

Écrit par : Corto | 02/05/2014

Pierre à feu,

D'abord, ce blog parle des années 1940 à 45, de rien d'autre, et vous essayez de raccrocher ça à vos idées et une actualité d'aujourd'hui. Pourquoi cette tentative ? Vous avez un problème ? vous essayez de justifier ce qui a été infligé aux juifs par ce dont vous les accusez d'avoir fait après ? Qu'est-ce que vous devez les détester…

Quant aux soi-disant faits que vous évoquez, ils ne sont que tissus de propagande.

Les juifs auraient justifié la création d'Israël par la shoah. Ah bon ? Donc si je comprends bien, le congrès sioniste de Bâle en 1897 n'existe pas ? La prière "l'an prochain à Jérusalem" récitée dans chaque famille depuis 2000 ans n'existe pas ? Les kibboutz n'ont pas été créés au XIXème siècle?

Les juifs colonisent ? Des hébreux à Hébron ou des juifs en Judée, quelle monstruosité…. Pire que ça, ils ont construit leur temple sous une mosquée…

Le génocide du peuple palestinien ? Vous y croyez vraiment ? D'abord ce peuple a été créé en même temps que l'Etat d'Israël, que le Liban, la Syrie, etc. juste après guerre alors que le peuple juif remonte à 3500 ans. Je vous mets au défi de me trouver un livre d'avant 1950 qui parle du peuple palestinien (arabe car avant c'est ainsi qu'on désignait les juifs de Palestine), de montrer un drapeau, un poème ou un timbre palestinien, un billet de banque ou une loi issue du peuple palestinien avant 1950. C'est un peuple qui n'a pas de langue propre, de religion propre, d'histoire propre ou de traditions propres qui seraient âgés de plus de 70 ans. Ce peuple existe maintenant, ok mais il n'existait pas avant. Même son plus grand chef était étranger. Eh oui, Arafat était un frère musulman égyptien né au Caire. Il a été désigné comme chef de guerre par les égyptiens et leurs conseillers du KGB.

Génocide, dites-vous ? Génocide d'une population qui s'est multipliée par 10 en 50 ans. Je pense que vous avez une nouvelle définition du mot génocide… Savez-vous que la guerre fratricide de Syrie a fait plus de morts en 3 ans que l'ensemble des guerres israélo-arabes depuis 1948, toutes victimes confondues ? Mais de ce qui se passe en Syrie, vous vous foutez. Savez-vous ce que les palestiniens y ont subi ? Les pires horreurs, famine et massacres. Et vous qui semblez les aimer ne dites rien ? Peut-être détestez-vous plus les juifs que vous n'aimez les palestiniens, en fait…

Vous parlez de violer un peuple ? Votre propos dérivent. Savez-vous que l'absence de tout débordement sexuel des israéliens dans ces guerres successives a fait que les palestiniens ont été obligé de créer un nouveau concept ? Les israéliens auraient trop de mépris pour la femme arabe et c'est pour cela qu'ils ne les violent pas. C'est vrai que c'est probablement et d'après les témoignages de ce qui se passe de la Syrie au Nigeria quelque chose d'incompréhensible.

Savez-vous comment les arabes israéliens ont réagi il y a quelques mois lorsqu'un ministre israélien a proposé d'échanger les territoires les plus fertiles de Galilée où se trouvent les villes arabes israéliennes avec les faubourgs de Jerusalem ou ceux de Tel Aviv où les villes se sont naturellement étendues ? Ils ont hurlé qu'il ne veulent en aucun cas ne plus faire partie d'Israël pour devenir palestiniens de Palestine. Etonnant de la part de gens qui sont, selon vous, autant martyrisés. Savez-vous qu'une femme arabe a gagné le Masterchief en Israël, une philippine a gagné Voice, que des arabes siègent au parlement et à la cour suprême, que les palestiniens des territoires développent plus de startups qu'aucun pays arabes grâce à leur accès à l'éducation et aux universités israéliennes. Un prof arabe de l'école polytechnique de Haïfa, celui qui a développé un détecteur de cancer dans l'haleine, un génie des nanotechnologies, vient d'ouvrir un cour sur internet pour les arabes du monde entier.

Interrogez-vous sur vos haines, pierre a feu ! Elles sont nauséabondes !

Écrit par : archi-bald | 04/05/2014

Pierre a feu

Le pire de votre discours est lorsque vous affirmez qu'Israël conduit des actions de "type hitlériennes à l'envers".

Soit vous êtes un ignare, soit vous êtes un pervers.

Ignare parce que vous ne savez pas ce qui s'est passé sous Hitler ou ignare car vous ignorez comment vivent les palestiniens mais plus probablement pervers car vous comparez l'incomparable.

Les mots précèdent les actes. Vos mots injustifiables, mensongers et propagandistes sont le terreau de nouvelles violences. Soyez heureux d'en porter une part de responsabilité.

Écrit par : archi-bald | 04/05/2014

Merci à Archi-bald pour sa réponse à pierre-à-feu. Merci pour ses propos factuels et sans haine ! Merci à Muriel pour son article et pour son combat contre l'oubli. Il est difficile de lutter contre la mauvaise foi, la sottise, l'ignorance et la haine.

Écrit par : frontières | 05/05/2014

Les commentaires sont fermés.