18/06/2013

Genève cité de l'amour éphémère

Animation inattendue au Jardin Anglais en ce lundi 17 juin. Deux photographes attendaient les touristes pour les photographier avec les lettres LOVE. Les touristes et les passants se sont laissés prendre au jeu sans se poser trop de questions...


C'est Kai Ingwersen, un habitant de Genève qui est à l'origine de ce projet artistique original. Cela fait quatre ans qu'il participe à un festival américain dans le Nevada qui a lieu chaque année à la fin du mois d'août: Le festival Burningman 60000 personnes se réunissent pendant une semaine dans le désert et participent à des expériences artistiques et musicales. Tous les participants contribuent à créer l'ambiance et les évènements. Kai voulait voir comment les habitants et touristes de Genève réagissaient à son idée,  en quelque sorte c'était aujourd'hui un entraînement pour cet été. L'idée étant de vivre une expérience artistique en se reliant aux membres de la communauté. L'ambiance était bon enfant avec un très grand taux de participation et le sourire aux lèvres. Christian Kammermann, photographe genevois, épaulait Kai Ingwersen. Les touristes ne se posaient pas de questions et beaucoup ont dû penser que c'était la Ville de Genève qui était à l'origine de l'idée!  Crédit photos: Muriel Spierergeneve,jardin anglais,festival burningman,kai ingwersen,christian kammermann,muriel spierer,love

Kai Ingwersen, Christian Kammermann

kai Ingwersen, Burningman, Nevada, Horloge fleurie, Genève, Jardin anglais, Muriel Spierer

Kai Ingwersen, Burningman, Nevada, Horloge fleurie, Genève, Jardin anglais, Muriel Spierer

Les commentaires sont fermés.